Cascades de glace alpines, goulottes & mixte, 2017-2018

1.03.2018, activité "annexe" au traditionnel camp de ski du CPLN, avec une initiation à la cascade dans le Kiental. Avec les températures sibériennes du début de semaine, c'était "être au bon endroit, au bon moment". Souhaitons que cela éveille de nouvelles vocations à ces jeunes gens.


Pour les conditions, ben... suffit de regarder les prévisions.


 


9.02.2018, Kandersteg, NIN (partie supérieure), avec Matt ‘


SMS : dis oir, tu m’accompagnes à NIN vendredi prochain ? Réponse : désolé, je peux pas, suis au boulot sur les skis (c’est rassurant comme sport, le ski).


Semaine suivante, le même SMS revient. Ah, il n’a donc trouvé personne d’autre dans l’intervalle? Sans hésiter je réponds « oui, bien sûr », avec un sacré pincement au cœur, car, comme dit lors de la news du 13.01, ça fait un bail que je n’ai plus pratiqué ce genre de voltige. Et cette voie là, c’est peut-être la plus incroyable de toutes, sans déconner !


Il y a des occasions qui ne se refusent pas, même si je pressens que ma place sera celle du second.


Départ à pas d’heure, marche sur la piste de ski ou la principale difficulté est de ne pas se faire engueuler par les pistards qui préparent leur boulevard à toutous, puis en crampons sur le sentier escarpé du Hotürli et Frundenschnür.


D’entrée, ça attaque fort avec une longueur de dry raide. Depuis le premier relais, la glace est loin à gauche, il faut penduler et grailler avant de toucher ce « clou de neuf pouces ». Je peux ainsi songer à tous mes seconds qui ont galéré dans certaines traversées où j’avais néanmoins placé ce que je pouvais… Mais ce n'est pas à un vieux singe qu l'on apprend à faire la grimace.


La suite est difficile à décrire avec des mots, tant c’est une apothéose de crochetages et frappes légères dans de la glace verticale. Ambiance vraiment jolie, au-dessus du lac d’Oeschinen tout gelé. Mais voilà que survient un petit grain de sable dans cette merveilleuse mécanique : le soleil arrive. Oh, ce n’est pas pour nous déplaire, c’est cru ces coins à cascade. Par contre, ça chauffe vite. Matt tente tout de même la dernière longueur, mais la douche froide le dissuade rapidement, surtout que ce n'est pas que de l'eau qui descend, il y a aussi du solide (et ça peut faire mal).


Retour expéditif en rappel, il nous aura manqué 50 mètres pour la sortir. Pas bien grave, ça a été tellement magique jusque-là. Comme ça, nous pouvons encore profiter du soleil sur le chemin du retour, qu’on est bien en montagne !! Dans les topos, c’était bien noté qu’en février, le soleil vient caresser NIN, dans une face ouest en peu concave, ça chauffe vite !


Bravo à Matt qui a fait le super leader en mettant peu de vis, comme ça je pouvais vraiment grimper… ,-))


 


 


27.01.2018, sortie "glace" de la section prévôtoise avec Loïc, Yann et Arnaud.


Comme la saison n'est pas terrible pour ça et qu'il y a des tonnes de neige qui attendent de se déverser improbablement dans les goulets, le guide choisit la solution de facilité, mêlée il faut bien le dire, d'une certaine curiosité: Engstligenalp


Résultat, bravo aux locaux d'avoir imaginé et surtout réalisé cela. On fait beaucoup de choses avec un tout petit peu d'eau froide.


Même si on se sentait un peu comme en salle d'escalade avec plus de dangers, nous avons grimpé quelques superbes lignes sur la partie droite, la plus redressée.


Une magnifique alternative!


 


13.01.2018, prise de poussière aux piochons en compagnie de Matt à la Mecque des glaçons pendus, la Breitwangfluh. Ce n’est pas l’endroit idéal quand cela fait près de 3 ans que je n’ai plus fait de cascade « sérieuse » (alpha saüle en mars 2015), mais bon, y’a pas trop de choix et faut s’adapter.


Le départ très nocturne puis les deux heures de marche avec des gros sacs nous réveillent tout à fait. Y’a pas beaucoup de monde, un signe peut-être que les possibilités sont limitées. Peu importe, c’est cool d’être à nouveau en montagne bien accompagné.


Après une rencontre avec un vieil ami là-haut, nous nous faisons juste passer devant par une autre cordée. Pas si grave, on reste zen, mais on se les pèle quand on ne bouge pas. C’est comme ça quand on fait la causette. Heureusement, il y a différents chemins pour atteindre la ligne que nous projetions de gravir.


Au deuxième relais, alors que j’assure mon leader, c’est comme un séisme qui me fige net. Un claquement sec, tout l’édifice dans lequel mes vis sont posées s’est mis à trembler. Je suis mort de trouille, plus envie d’être là.


Quand enfin je peux quitter ce relais, soulagé, je rejoins Matt. Mais le cœur n’y est plus. Nous admirons de très près la superbe « Béta block » (qui est fendue en son milieu), et constatons aussi que la ligne que nous avions prévue semble se dégrader à vue d’œil avec de la glace tout blanche et du vide derrière.


Sans aucun regret, un long rappel de 70 mètres nous pose sur le plancher des vaches. Casse croûte mérité, puis retour à la voiture sur le chemin ensoleillé qui ne rappelle pas vraiment le mois de janvier.


Bref, belle journée, adrénaline max qui fait songer un peu à la mésaventure de 2008, dans le glaçon tout à gauche de la face. On avait pris nos jambes à nos cous . Pareil pour cette fois ci. On ne sait jamais pourtant si notre heure va arriver ou si on en est encore bien loin.


Brrr, mieux vaut ne pas trop y penser…


 


Pour plus d'informations...

Document PDFTopo des 3 Mousquemottes, Ochsen

Rêves éphémèresRêves éphémères

BergtourBergtour

KanderstegKandersteg

Galerie photo

Kiental 2018
Kiental 2018

Kiental 2018, activité "extra"
Kiental 2018, activité "extra"

Kiental 2018, activité "extra"
Kiental 2018, activité "extra"

Kiental 2018
Kiental 2018

Kiental 2018, activité "extra"
Kiental 2018, activité "extra"

Kiental 2018, activité "extra"
Kiental 2018, activité "extra"

Kiental 2018, activité "extra"
Kiental 2018, activité "extra"

Kiental 2018, activité "extra"
Kiental 2018, activité "extra"

Kiental 2018, activité "extra"
Kiental 2018, activité "extra"

Kiental 2018, activité "extra"
Kiental 2018, activité "extra"

Doldenhorn
Doldenhorn

NIN, Matt dans la longueur de dry qui conduit à la glace
NIN, Matt dans la longueur de dry qui conduit à la glace

NIN, arrivée au premier relais
NIN, arrivée au premier relais

NIN, arrivée au premier relais
NIN, arrivée au premier relais

NIN, L2 commence par un pendule pour chopper la glace
NIN, L2 commence par un pendule pour chopper la glace

NIN, L2, de la glace
NIN, L2, de la glace

NIN, L2
NIN, L2

NIN, L2
NIN, L2

NIN
NIN

NIN, L3 au dessus du lac d Oeschinen
NIN, L3 au dessus du lac d Oeschinen

NIN
NIN

NIN
NIN

NIN, Matt
NIN, Matt

NIN
NIN

NIN, Matt tente L5, sous la douche liquide, voire solide...
NIN, Matt tente L5, sous la douche liquide, voire solide...

NIN, L5, beau pour l oeil
NIN, L5, beau pour l oeil

NIN
NIN

NIN
NIN

NIN, retour à la vire, en sécurité
NIN, retour à la vire, en sécurité

NIN, dans toute sa splendeur
NIN, dans toute sa splendeur

NIN, profiter du soleil de façon plus "safe"
NIN, profiter du soleil de façon plus "safe"

NIN, profiter du soleil de façon plus "safe"
NIN, profiter du soleil de façon plus "safe"

NIN
NIN

NIN
NIN

bah, on ne sera pas les seules
bah, on ne sera pas les seules

c est comme à eau bloque
c est comme à eau bloque

y a bien de quoi faire
y a bien de quoi faire

un réel plaisir
un réel plaisir

mais on a aussi payé notre montée et notre eau froide
mais on a aussi payé notre montée et notre eau froide

on en fait ce qu on veut, même y faire des trous
on en fait ce qu on veut, même y faire des trous

vachement joli
vachement joli

sans marche d approche
sans marche d approche

Attention à ne pas rater l ascenseur de 22h43
Attention à ne pas rater l ascenseur de 22h43

aaaouuh, aaaouhhh,
aaaouuh, aaaouhhh,

Breitwangfluh 2018
Breitwangfluh 2018

Breitwangfluh 2018
Breitwangfluh 2018

Beta block, même pas dans une seconde vie, car si cela devait arriver, je ne ferais plus de cascade, je serais guitariste...
Beta block, même pas dans une seconde vie, car si cela devait arriver, je ne ferais plus de cascade, je serais guitariste...

Breitwangfluh, le 13 janvier 2018
Breitwangfluh, le 13 janvier 2018