Col du Pierre-Pertuis, 2016

Cette modeste carrière se situe à 10 minutes de vélo de chez moi. Donc même si les voies ne sont pas toutes terribles, le site a le mérite d'être rapidement accessible. En plus, nous lui devons, mon frère et moi, une bonne partie de notre vécu en escalade. Surtout dans le mur du 50e.


A l'époque de l'OJ, en 1992, nous avions organisé une petite fête par là haut avec une tente, un débit de boissons et des démonstrations d'escalade. J'ai retrouvé quelques photos que je montre ici.


Infos 2016, "Acied" rééquipée, "Prise cardiaque", rééquipée de 2 nouveaux spits, "Fissure Oblique", 1 nouveau spit au départ, puis un autre nouveau dans la sortie de droite (5b ou c). Juste à droite de celle-ci, "Five ten" selon topo, 5b/c à l'équipement rapproché, avec un nouveau relais à 15m, pour apprendre à grimper en tête.


N'oubliez pas que l'escalade est un sport aventureux qui se pratique sous la propre responsabilité du grimpeur qui s'y rend. Que ce soit au niveau de l'équipement en place et de son utilisation, du choix de l'itinéraire ou encore des dangers objectifs tels que chutes de pierres ou autres. Je décline toute forme de responsabilité ou toute mise en cause au cas ou un accident surviendrait dans l'une des nombreuses voies décrites dans ce site internet.


Pour plus d'informations...

Document PDFTopo

Cliquez ici pour commander le topo version 2013Cliquez ici pour commander le topo version 2013

Galerie photo


Le mur du 50e, à gauche "Heaven", à droite "Hard rock"
Le mur du 50e, à gauche "Heaven", à droite "Hard rock"


Julo et son t-schirt "Helloween"
Julo et son t-schirt "Helloween"

Pascal dans "6a+ pas plus"
Pascal dans "6a+ pas plus"

Pascal tente ce qui deviendra le "Tarpé martien"
Pascal tente ce qui deviendra le "Tarpé martien"

Un ojien nommé Hugo dans la "Dégoulinante"
Un ojien nommé Hugo dans la "Dégoulinante"

Et la tente ou l on pouvait déguster moults rafraîchissements
Et la tente ou l on pouvait déguster moults rafraîchissements