Saison estivale 2019

Octobre, c'est une belle délégation de jurassiens qui se retrouvent à Cassis pour passer une semaine de vacances en famille. Au menu, grimpe, plongée et bonnes grosses bouffes...


Sur le plan vertical, on retiendra ceci: le bel enchaînement "enclume / fleurs du mal" à la Candelle, avec deux trois longueurs "exotiques et montagne" pour faire la jonction entre les deux. A part ça, elles étaient superbes! L'ambiance est géniale là haut.


Puis, passage inévitable à En Vau et sa piscine naturelle géante! Cet endroit posséde vraiment quelque chose de magique, de quoi ravir les plus jeunes d'entre nous, même ceux qui ont glissé furtivement leur nintendo dans le sac. Niveau grimpe, Calendal, GAMMA et la petite aiguille. Ensuite, rebelotte à Sugiton, où les plus courageux vont toucher le torpilleur, d'autres grimpent, patinent et suent à la paroi des toits.


Vient la journée "plongée", sans commentaires évidemment car les deux plus réfractaires sont allé grimper au Devenson, dans la voie nommée état d'urgence, magnifique!! Par contre, qu'est ce qu'il faut marcher. Rarement vu un aussi mauvais rapport marche / escalade. La sauvagerie et la beauté ont leur prix. En fin de journée, nous nous retrouvons tous à l'apéro au port de Cassis pour raconter nos péripéties. Enfin, le dernier jour, météo pas terrible, ce qui n'empêche évidemment pas les plongeuses les plus motivées à remettre ça. C'est qu'elles ne craignent pas d'être mouillées, elles. Pour les autres, encore un peu de défouloir à la raide  paroi des cabanons de Morgiou.


Les vacances, ça passe toujours trop vite, vivement la prochaine.  http://www.calanques-parcnational.fr/fr


 


21 septembre, toujours du beau temps pour ce premier jour de l'automne, il faut en profiter, l'année file, carpe diem!! Avec Steph, nous filons lézarder sur le super granite du Klein Bielenhorn,  son accès relativent bref et ses voies pas trop longues.


Nous commencons par Kater Garfield, avec sa superbe fissure à protéger, puis sa dalle bien lisse suivie d'une traversée sous un petit toit digne du Nose, un vrai régal! La voie est top, pas facile du tout. Puis, comme il nous reste du temps, il faut profiter de la journée en grimpant encore un peu. Le syndrome V.E.U (vite encore une) est toujours bien présent, lorsque ça en vaut l'os.


La jolie Millius, une voie Rémy, nous convient à merveille, si bien que finalement, nous la grimpons jusqu'en haut, quand on aime on ne compte pas!


Résultat, après une séance "désaltération" au soleil couchant, nous pouvons retourner dans nos foyers, rassasiés, après plus de 400m de granite parfait.


 


14 septembre 2019. Répétition de Planète Mathilde par une belle journée ensoleillée en compagnie de Matt Mauvais. Nous avons eu beaucoup de plaisir, même si avec du recul, je me dis que j'aurais toujours pu faire mieux, n'y pensons plus, tout est bien! Elle a largement sa place parmi les nombreuses escalades de la région, il ne faut pas traîner dans les 14 longueurs, jolies pour la plupart. Ce qui me plaisait, et qui me plaît toujours, c'est qu'il n'y a pas d'autres voies modernes, elle est assez isolée, si l'on fait abstraction de la voie Gross et de "l'Herbe à Tonton" qui est une cinquantaine de mètres sur la droite. Ca m'a rappelé aussi une période de grande sérénité vécue avec mon frangin lors de son ouverture... Nous étions vraiment bien là-haut, tant pendus sur nos crochets, que dans les plumes au bivouac!


Durant cette période là, ma fille Mathilde avait ouvert ses grands yeux sur le monde. Elle va fêter ses 13 ans tantôt!


Pour les répétiteurs, à noter que nous avons seulement utilisé à 3 reprises le camalot 0,3 (petit bleu), je dis ça, je ne dis rien ,-)). Puis, les 4 dernières longueurs sont vraiment un cran au dessus des autres au niveau difficulté et engagement.


4 septembre, Deep blue see à l’Eiger.


Lorsque Katherine Choong m’a demandé de l’accompagner dans cette voie, je n’ai pas hésité une seconde. L’ascension de grandes voies alpines en lieux mythiques représente pour moi le must, une des facettes de l'escalade indispensable dans le palmarès d'un grimpeur .


J’avais le souvenir d’une voie dure, gravie en 2004 avec Julo, d’où nous étions sortis sur les rotules. Elle ne devait pas être moins dure 15 ans après, mais surtout, il fallait coacher cette grimpeuse hors norme afin qu’elle puisse grimper dans l’une des voies de ses rêves.


Partis au premier train, nous savions qu’il faudrait être efficaces pour ne pas manquer le dernier, sinon la fin de la journée prendrait une autre tournure. Tout à fonctionné comme prévu, en finissant tout de même au pas de course. Dans la voie, nous avons court-circuiter deux anglais vraiment sympas qui eux, avaient tout leur temps. Encore merci à eux !


Pour l’escalade, je laisse parler les photos, et Katherine peut-être, qui a enchaîné à vue toutes les longueurs en tête et en libre, sans avoir peur, pourtant il y aurait de quoi.


Un grand bravo à elle!


Pour ma part, impressionné, j’ai assisté à une magistrale démonstration d’escalade libre.


24.08.2019, Arête nord du Weissmies en compagnie de Nadine.


Du Hohsaas, l’accès au Lagginjoch, au début de l’arête n’est plus conseillé par la voie directe sur le sentier des 4000 (glace noire), mais plutôt par le bas, en descendant la piste de ski côté nord.


C’est une longue arête peu raide faite de dalles compactes avec de forts beaux passages. Les camalots sont très utiles ! Cette virée était idéale par rapport à la situation orageuse annoncée. La descente a été très expéditive, surtout sous les séracs menaçants, là où d’autres se faisaient des selfies alors que le bon sens voudrait qu’on ne s’y arrete même pas. Bref, chacun voit les choses à sa manière !


Bravo Nadine !


27.08.2019, Cervin par le Hörnli


C’est à 6 que nous nous rendons à la cabane Hörnli, au pied du « caillou ». Ca fait un petit moment que j’ai trois demandes en suspend, à savoir celles des régionaux Chantal, Claude et Laurent. N’étant qu’un visiteur occasionnel de la montagne mythique, pas un accro à la mine d’or qu’elle représente, j’ai donc sollicité les services de Christelle et Sébastien, tous deux aspirants-guides pour me soulager de deux montées (parce qu’il ne faut pas exagérer… ;-). C’est plus sympa de faire cela tous ensemble et de faire bosser ces d'jeuns.


C’est passablement songeur que je découvre, lors de l’apéro des guides, que la cabane est pleine. Je croyais naïvement qu’en semaine à la fin août, ce serait plus calme. Quel bordel ça va de nouveau être là haut ? En même temps, je ne peux que comprendre ce désir de vivre cette expérience, j’ai aussi passé par là.


Après avoir attendu près de 30 minutes que le bouchon se résorbe à la corde fixe du départ, nous pouvons enfin décoller, en queue de train. Il faut dire que ce premier pas met de la distance entre les cordées, ainsi nous pouvons progresser sereinement. 4h30 plus tard, nous nous retrouvons tous à 4478m.


Les nombreux croisements à effectuer se sont également passés tout en politesse. Il faut dire que c’était quasi 100% de guides qui travaillaient ce jour-là, je ne fais pas de pub, mais il faut saisir la différence.


Bref, à 17h nous savourons la choppe au Pöstli de Zermatt avant de retrouver nos logis respectifs. Bravo c'téquipe et merci pour votre confiance


22 au 26 juillet, l’appel de la pelle… où le rêve d’Arnaud, celui de poser ses doigts sur la face nord-est du Piz Badile (qui veut dire la pelle, compréhensible quand on voit sa forme).


Après une tentative infructueuse en 2018, nous repartons le cœur plein d’espoir sur le nouveau et tumultueux sentier de la cabane Sasc Füra. Quelques gros cailloux à éviter justifient ce long détour par un sentier plutôt fait pour les dahuts.


Par une bonne marche d’approche, en plein cagnard, nous atteignons cette sympathique cabane, à nouveau ouverte, où nous trouvons des français, des italiens, des espagnols, des allemands et quelques suisses. Ca doit vouloir dire qu’il y aura du monde là-haut demain, et que la journée choisie au niveau de la météo semble être la bonne.


Heureusement pour nous, ils vont tous dans la Cassin. On ne va pas s’y engouffrer aussi. Notre choix se porte sur Another day in paradise, une voie plus moderne, sur la droite, un peu plus courte aussi qui permet de profiter au maximum de la belle escalade qu’offre ce granit.


Départ au petit jour, sans faire la course avec les autres, nous atteignons le pied de notre voie sous un soleil resplendissant. Je me revois au même endroit, 29 ans auparavant, encordé avec mon père, accompagné de quelques potes à l’attaque de la Cassin. « Another day… » n’existait pas encore. Je sais aussi que c’est à cette période de ma vie que tout avait commencé…


Mais voilà, trêve de bavardage intérieur, aujourd’hui je suis avec Arnaud, les conditions sont parfaites, donc on met les gaz. Par une belle escalade technique, plutôt rectiligne où les spits ne sont pas faciles à localiser, nous prenons rapidement de la hauteur. C’est bien joli cet endroit. Mais pour les faces nord à l'ombre, il faudra repasser, c'est une véritable pierre olaire, vive les coups de soleil.


En 6 heures d’escalade pour 16 longueurs, avec une bonne pause au milieu, nous atteignons le Spigolo Nord, Arnaud est aux anges, moi aussi. Les rappels peuvent commencer.


Quelques heures plus tard, nous nous retrouvons à la cabane pour nous retaper, passer une bonne nuit avant le long retour dans la vallée.


Puis, il semble qu’il reste encore un jour de beau temps pour rentabiliser le voyage et profiter de ce beau caillou. Nous montons, le jeudi 25, avec le téléphérique d’Albigna pour gravir la voie « Face to face » dans la paroi ouest du Piz Balzet, histoire d’être à l’ombre. La voie semble jolie, traversant un visage dessiné dans le mur, l’esprit d’Albigna.


Une belle journée de plus en montagne, merci à Arnaud qui a bien du serrer les dents à cause de séquelles sous formes de cloques, laissée par le Badile.


A bientôt pour de nouvelles aventures.


15-19 juillet, Semaine d’alpinisme variée en compagnie de Megan et Bastien dans le Saastal.


Après avoir atteint la confortable cabane Weissmies dans la neige fraîche, nous sommes un peu sceptiques quant à la suite des activités. Mais la météo du lendemain semble radieuse et le paysage féerique, tout en blancheur.


Comme initiation à la haute montagne, nous jetons notre dévolu sur le superbe Fletschhorn, en conditions idéales parce que bien enneigé. Par de bonnes marches, faites par nos prédécesseurs, partis avant nous, nous atteignons le sommet avec son panorama incomparable, lac Majeur, Bernina, Mont-Rose, Mont-Blanc et j’en passe. Une belle première ascension.


Seulement voilà, le voisin, le Lagginhorn, n’est pas loin. De là, après être redescendu sur un col, il n’exige que 300m de montée en plus. Après discussion, nous filons dare-dare pour attaquer l’arête nord de cette montagne. Escalade relativement facile, mais couverte de neige. L’apprentissage est parfois rude. C’est tant bien que mal, mais toujours avec le sourire, que nous atteignons la cime. Descente par un long pierrier couvert de neige, pas cool avec les crampons. La descente est souvent la partie la plus casse-patte. Nouvel apprentissage.


Nous arrivons pile-poil à la cabane pour l’apéro et le souper. Un peu cassé, des étoiles plein les yeux. C’était LA journée à ne pas manquer.


Lendemain, petit grasse-mat’ puis initiation à l’escalade dans le proche secteur du Laggin, avec des couennes et des voies de 3 longueurs. Nous allons même en ouvrir une nouvelle avec 4 friends et 4 coinceurs, mais chuuuuut !


Jeudi, envie de changer d’air, sans passer par la vallée. Par un joli trekking de 4 heures, nous atteignons la cabane Almagelleralp pour l’heure du casse-croûte. Puis, comme le but de la semaine est « initiation » à la montagne, nous passons un bout de l’après-midi sur un névé, pour faire des ancrages et des mouflages avec complications diverses, un joli thème.


Vendredi, le dessert avec escalade de rêve aux Dri Horlinis, décrits comme un « top Gebiet » dans le topo Oberwallis. Nous n’allons pas être déçus, quel caillou. Nous choisissons la voie « Take it easy » et ses 4 longueurs en 5 pour nous éclater.


Une belle croûte au fromage nous donne du courage pour affronter les 1200m de descente avec une seule envie, vite remonter quelque part.


Merci à Megan et Bastien, la semaine fut des plus agréables même si il a fallu être un peu souple avec la météo, en commençant par ce qui était prévu à la fin…


13 juillet, Klein Allalin, face sud -est, « Sodom et Gomorra »


Une bonne inspiration pour un nom de voie…


C’est avec mon ami Steph que nous sommes allés découvrir les plaisirs (lubriques et inavoués) de cette voie qui semblait superbe dans le topo Oberwallis. Une paroi sauvage que j’ai admiré plusieurs fois le printemps dernier en skiant les pentes qui dominent la digue de Mattmark.


Nous n’avons pas été déçus ! Après une bonne marche d’approche raide, nous avons touché la paroi en superbe rocher, très varié, riche en réglettes, typique de cette région des Alpes.


La suite ? Hormis quelques passages un peu botaniques, avec Edelweiss, excusez du peu, ça grimpe bien, même si ce n’est pas toujours facile à trouver.


En gros, le simple fait de grimper en un lieu sauvage, poser des friends ou les ressortir en compagnie d’un bon pote nous a fait passer l’une de ces superbes journées en montagne dont on repense longtemps après.


Merci aux ouvreurs qui ne sont, malheureusement, pas cités sur le topo.


6-7 juillet, en montagne avec l'OJ de la section prévôtoise du CAS, au Bergseeschijen.


c'est 7 jeunes et 4 accompagnants qui prennent le chemin du canton d'URI en ce beau samedi matin. Il ne faudra pas traîner car de bons gros orages sont en embuscade. 


Montée sans trop râler à la cabane, précis commes des coucous suisses, nous prenons le casse crôute sur la terrasse à midi pile. Revers de la médaile, il faut être efficace si l'on veut encore profiter de l'après midi. Un beau gendarme (pas de la police, je précise), nous fait de l'oeil, nous pouvons même y tirer quelques longueurs somptueuse dans un magnifique granit. Mais au loin, ça gronde...


De retour dans notre logis, bien rempli comme un samedi, nous pouvois admirer la pluie tomber et nous reposer. Nos jeunes font preuve d'un flegme admirable face à une bande de gamins suisse-allemands mal éduqués, ce qui nous donne une certaine bonne conscience...


Au petit matin, c'est tout mouillé et ça souffle. Que fait-on? Comme nos smartphones, à notre époque plus fiables que nos petits doigts, ne sont pas trop optimistes, on redescend de là-haut, comme ça c'est fait, on avisera ensuite. 


Puis, nous nous éclatons, entre deux grosses rincées, dans un joli site de moulinettes, (35m quand même) pour "sauver" la journée.


Résulat, beaucoup de rires et de bonne humeur, une P.A oubliée et une une veste chippée malencontreusement, on ne connait pas le score du côté suisse-alémanique...


Superbe week-end, merci les d'jeuns


29 juin, "Grosse voie", dont tout à été dit dessus, superbe journée en compagnie de Matt (le pigeon que j'ai trouvé pour adhérer à mes délires), sur une montagne que personne ne voit.


Beaucoup de plaisir à grimper certaines longueurs, pas toutes évidemment, on comprend cela quand on voit le terrain. Impressionné par l'énergie qu'il faut pour ouvrir ce genre de truc (je me jette des fleurs, même si le 50% d'entre elles vont à Gaston). Quand on aime, rien de tout cela n'est vraiment important.


Premiers efforts à 6h du matin, arrivée à Gleckstein vers 20h, complétement désechés et amortis. Nous n'irons pas plus loin cette fois ci. Bref, nous n'avons pas chômé et sommes bien contents de notre petit trip sur ce bô Wetter.


A noter, 100% T-shirt, 6 litres de boisson, fini à sec, trop chaud dès 13h quand le soleil à inondé la face. La voie est libérée, avec environ, 3x du 7a, 2x du 6c, 2x du 6b, 3x du 6a et le reste plus facile.


Pour moi, la boucle est bouclée, le temps passe et soigne presque tout...


Merci Matt


25 juin, les vieux projets sont nombreux, il en reste toujours un ou deux, voir plus, qui traînent dans un coin du cerveau. Certes, la vie est trop courte pour tous les réaliser, de plus, au cas où on y arriverait, auraient-ils encore la même saveur?


Par ces grosses chaleurs, c'était idéal pour rendre une visite au Bockmattlistock, et sa magnifique face nord de plus de 400m. Notamment pour la mythique voie "Supertramp", datant de 1980, dans la partie la plus massive. Ouverte du bas, sans machine à trous, il fallait oser! Perso, j'ai toujours été très impressionné par les voies de Monsieur Scheel.


L'escalade a été parfaite, avec des longueurs sérieuses où nous avons utilisé tous nos friends. Superbe remise en jambe en compagnie de Matt,


C'est devenu juste intenable lorsque le soleil s'est pointé, heureusement que nous étions en haut. Rapide descente en rappel, puis limite pas de course afin que cela dure moins longtemps, il faisait soif. Puis nous avons retrouvé la voiture, brûlante, et son lecteur CD, et nous nous sommes immédiatement rendus compte que, même si la voie est majeure, Supertramp c'est quand même pas comparable aux Floyds que nous écoutons constamment en boucle lorsque nous allons grimper... Cet avis, bien sûr, ne regarde que nous, A+


15-16 juin, cours de glace de la section prévôtoise du CAS. Le temps de répéter quelques manips de corde importantes pour certains, ou de faire leur premiers pas en montagne pour d'autre.


Cette année, nous sommes montés à 6 dans la superbe région de la cabane d'Orny. Question glace, nous avions bien quelques vis dans notre sac mais nous ne les avons guère utilisées. C'est encore plein de neige là haut. De la neige bien mouillée où il est aisé de faire les ancrages avec la fente en T et le piolet. Une jolie congère nous a permis de pouvoir exercer l'auto-sauvetage et le mouflage double. Plus facile à en parler qu'à le faire...


Puis, au cours du traditionnel et mythique apéro des guides, Raymond, le gardien, me suggère une magnifique petite virée d'initiation à l'Aiguille de la cabane, un super plan. 


Départ en crampons aux premières lueurs du jour, puis un couloir pierreux nous conduit sur un grand plat où nous savourons un de ces levé de soleil qui nous fait oublier les tracas organisationnels, et existentiels de la vie. Une chose est sûre, qu'on est bien là haut. Thème du jour, progression à la corde courte, nous choisissons une belle pente de neige bien dure idéale pour ça. Puis quelques cailloux nous mènent au sommet. Ensuite, chacun voit, ou revoit que la descente est presque toujours la partie la plus ardue de la journée. Mais tout se passe bien.


Une jolie virée, merci à toutes et tous.

Galerie photo

Les Calanques, la grande Candelle, au premier plan, le torpilleur de la calanque de Sugiton
Les Calanques, la grande Candelle, au premier plan, le torpilleur de la calanque de Sugiton

Les Calanques, la vue depuis le socle de la Candelle
Les Calanques, la vue depuis le socle de la Candelle

Les Calanques, François dans le pilier de l enclume, socle de la Candelle
Les Calanques, François dans le pilier de l enclume, socle de la Candelle

Les Calanques, François dans le pilier de l enclume, socle de la Candelle
Les Calanques, François dans le pilier de l enclume, socle de la Candelle

Les Calanques, Nico dans le pilier de l enclume, socle de la Candelle
Les Calanques, Nico dans le pilier de l enclume, socle de la Candelle

Les Calanques, François dans le pilier de l enclume, socle de la Candelle
Les Calanques, François dans le pilier de l enclume, socle de la Candelle

Les Calanques, vue sur le large depuis la Candelle
Les Calanques, vue sur le large depuis la Candelle

Les Calanques, François dans les Fleurs du mal, Grande Candelle
Les Calanques, François dans les Fleurs du mal, Grande Candelle

Les Calanques
Les Calanques

Les Calanques, arête de Marseille, Grande Candelle
Les Calanques, arête de Marseille, Grande Candelle

Les Calanques, Armand dans la GAMMA, En vau
Les Calanques, Armand dans la GAMMA, En vau

Les Calanques, Armand dans la GAMMA, En vau
Les Calanques, Armand dans la GAMMA, En vau

Les Calanques, falaise du Devenson
Les Calanques, falaise du Devenson

Les Calanques, falaise du Devenson, Arnaud dans les rappels d état d urgence
Les Calanques, falaise du Devenson, Arnaud dans les rappels d état d urgence

Les Calanques, falaise du Devenson, Nico dans "état d urgence"
Les Calanques, falaise du Devenson, Nico dans "état d urgence"

Les Calanques, falaise du Devenson, Arnaud "don t care about difficulty" dans "état d urgence"
Les Calanques, falaise du Devenson, Arnaud "don t care about difficulty" dans "état d urgence"

Les Calanques, falaise du Devenson, cordée dans la voie du Baou rouge
Les Calanques, falaise du Devenson, cordée dans la voie du Baou rouge

Les Calanques, Armand dans le "retour de manivelle", paroi des cabanons à Morgiou
Les Calanques, Armand dans le "retour de manivelle", paroi des cabanons à Morgiou

Klein Bielenhorn, Furka
Klein Bielenhorn, Furka

Steph bourrine dans la superbe 2e lg de Kater Garfield
Steph bourrine dans la superbe 2e lg de Kater Garfield

Kater Garfield, L3
Kater Garfield, L3

Valais...
Valais...

Milius, L1
Milius, L1

Milius, L2
Milius, L2

Milius, L4
Milius, L4

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L1
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L1

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L2
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L2

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L3
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L3

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L3
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L3

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L5
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L5

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L5
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L5

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L8
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L8

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L9
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L9

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L11
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L11

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L11
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L11

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L12
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L12

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L13
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L13

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L13
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L13

Reissend Nollen, Planète Mathilde, L14
Reissend Nollen, Planète Mathilde, L14

Reissend Nollen, Planète Mathilde
Reissend Nollen, Planète Mathilde

Eiger, le pilier des Genevois où se déroule Deep blue see
Eiger, le pilier des Genevois où se déroule Deep blue see

Deep blue see, L1
Deep blue see, L1

Deep blue see, L3
Deep blue see, L3

Deep blue see, Katherine Choong à vue dans L4, 7b+ tout de même
Deep blue see, Katherine Choong à vue dans L4, 7b+ tout de même

Deep blue see, L5
Deep blue see, L5

Deep blue see, L5, interminable!!
Deep blue see, L5, interminable!!

Deep blue see, les sympathiques Anglais dans L4
Deep blue see, les sympathiques Anglais dans L4

Deep blue see, L6
Deep blue see, L6

Deep blue see
Deep blue see

Deep blue see, L7, je m excuse encore envers tous les seconds à qui j ai fait subir cela ;-))
Deep blue see, L7, je m excuse encore envers tous les seconds à qui j ai fait subir cela ;-))

Deep blue see, les Anglais
Deep blue see, les Anglais

Deep blue see, L8, le crux, avec la fatigue dans les bras, mais ça passe!
Deep blue see, L8, le crux, avec la fatigue dans les bras, mais ça passe!

Bravo Katherine!! Bon, fini de rire si on ne veut pas se faire 2000m de descente à pied
Bravo Katherine!! Bon, fini de rire si on ne veut pas se faire 2000m de descente à pied

Deep blue see vue du train
Deep blue see vue du train

Nadine sur l arête nord du Weissmies,
Nadine sur l arête nord du Weissmies,

Arête nord du Weissmies
Arête nord du Weissmies

Arête nord du Weissmies
Arête nord du Weissmies

Arête nord du Weissmies
Arête nord du Weissmies

La chaine des Mischabels
La chaine des Mischabels

Arête nord du Weissmies
Arête nord du Weissmies

temps orageux
temps orageux

en direction du Weissmies
en direction du Weissmies

descente du Weissmies, ce sera la seule photo là dessous, bravo Nadine
descente du Weissmies, ce sera la seule photo là dessous, bravo Nadine

Cervin, Hörnli
Cervin, Hörnli

Cervin, Hörnli
Cervin, Hörnli

Cervin, Hörnli, en direction des dalles Moseley, et de la cabane Solvay
Cervin, Hörnli, en direction des dalles Moseley, et de la cabane Solvay

que de monde ce jour là!
que de monde ce jour là!

Chantal tire sur la dernière corde fixe
Chantal tire sur la dernière corde fixe

Cervin, Hörnli, arrivée au sommet
Cervin, Hörnli, arrivée au sommet

Bravo c t équipe!!
Bravo c t équipe!!

Cervin, Hörnli
Cervin, Hörnli

Piz Cengalo et Piz Badile
Piz Cengalo et Piz Badile

Approche du Badile, ceux qui montent et ceux qui descendent
Approche du Badile, ceux qui montent et ceux qui descendent

Face nord est du Piz Badile dans toute sa splendeur, on va rôtir...
Face nord est du Piz Badile dans toute sa splendeur, on va rôtir...

sur la vire d attaque
sur la vire d attaque

Another day in paradise
Another day in paradise

en direction de la Cassin
en direction de la Cassin

Another day in paradise
Another day in paradise

Another day in paradise
Another day in paradise

Another day in paradise
Another day in paradise

Another day in paradise
Another day in paradise

bouchons dans la Cassin
bouchons dans la Cassin


Another day in paradise
Another day in paradise

Spigolo nord
Spigolo nord

Spigolo nord
Spigolo nord

l éboulement du val Bondasca
l éboulement du val Bondasca

paysage grison
paysage grison

Cabane Sasc Füra
Cabane Sasc Füra

Piz Balzet, l esprit d Albigna, Face to face traverse le visage
Piz Balzet, l esprit d Albigna, Face to face traverse le visage

Albigna
Albigna

Face to face
Face to face

Face to face, traversée de la bouche, cordées dans Spidi
Face to face, traversée de la bouche, cordées dans Spidi

Face to face
Face to face

Face to face, bravo pour ta semaine bregagliote, Arnaud!
Face to face, bravo pour ta semaine bregagliote, Arnaud!

Montée Fletschhorn, tout en blancheur
Montée Fletschhorn, tout en blancheur

Montée Fletschhorn, tout en blancheur
Montée Fletschhorn, tout en blancheur

Fletschhorn
Fletschhorn

Fletschhorn
Fletschhorn

en direction du Lagginhorn
en direction du Lagginhorn

Nos prédécesseurs foncent au Lagginhorn, la trace sera faite
Nos prédécesseurs foncent au Lagginhorn, la trace sera faite

Arête nord du Lagginhorn
Arête nord du Lagginhorn

Arête nord du Lagginhorn
Arête nord du Lagginhorn

Arête nord du Lagginhorn
Arête nord du Lagginhorn

Arête nord du Lagginhorn, on touche au but!
Arête nord du Lagginhorn, on touche au but!

Lagginhorn, bravo!!
Lagginhorn, bravo!!

la descente touche à sa fin, avec le Weissmies
la descente touche à sa fin, avec le Weissmies

Cabane Almagelleralp et les Dri Horlinis
Cabane Almagelleralp et les Dri Horlinis

Cabane Almagelleralp
Cabane Almagelleralp


Dri Horlini, Take it easy!
Dri Horlini, Take it easy!

Dri Horlini, Take it easy!
Dri Horlini, Take it easy!

Dri Horlini, Take it easy! Escalade incroyablement belle
Dri Horlini, Take it easy! Escalade incroyablement belle

Merci Bastien et Megan
Merci Bastien et Megan

un peu de courage avant de retrouver le monde des hommes, mais ce n est qu une escale...
un peu de courage avant de retrouver le monde des hommes, mais ce n est qu une escale...

Le fond du Saas Tal avec le lac de Mattmark et la paroi du Klein Allalin au centre de l
Le fond du Saas Tal avec le lac de Mattmark et la paroi du Klein Allalin au centre de l'image

Klein Allain, cherchez le bouquetin
Klein Allain, cherchez le bouquetin

Steph et les edelweiss
Steph et les edelweiss

L3, le headwall, un régal
L3, le headwall, un régal

L4, un bijou!
L4, un bijou!

Plus haut...
Plus haut...


Mattmark
Mattmark

La jeunesse monte au Bergsee
La jeunesse monte au Bergsee

Bergsee, on va aller un peu grimper
Bergsee, on va aller un peu grimper

roulez jeunesse, on rit on s amuse à Disneyland...
roulez jeunesse, on rit on s amuse à Disneyland...

le granit, c est quand même le top
le granit, c est quand même le top


Göscheneralp
Göscheneralp

cliff s crack, sous la pluie
cliff s crack, sous la pluie

mais nous, nous sommes des Warriors
mais nous, nous sommes des Warriors

Retour en terrain connu
Retour en terrain connu

on snake les deux premières...
on snake les deux premières...

L3
L3

L8 en crampons, arrivée au bivouac de 2015
L8 en crampons, arrivée au bivouac de 2015

L9
L9

L12
L12

L14
L14

L15, très jolie! Faut aussi le dire, pas seulement râler sur les moches
L15, très jolie! Faut aussi le dire, pas seulement râler sur les moches

L16, l une des plus ardue!
L16, l une des plus ardue!

tout est toujours en place, à l écho de tes rires, à l éclat de tes yeux...;-)
tout est toujours en place, à l écho de tes rires, à l éclat de tes yeux...;-)

L17, au soleil, ça ne va plus être la même sauce
L17, au soleil, ça ne va plus être la même sauce

L18, encore une jolie longueur, le vide se creuse
L18, encore une jolie longueur, le vide se creuse

L18
L18

L20
L20

L22, départ du dernier ressaut, avec un bon relais au frais, j en aurai bien profité
L22, départ du dernier ressaut, avec un bon relais au frais, j en aurai bien profité

L23
L23

L24, la perle de la voie qui mérite à elle seule tous ces efforts!! Quand on aime, rien n est vraiment important...
L24, la perle de la voie qui mérite à elle seule tous ces efforts!! Quand on aime, rien n est vraiment important...

Sortie au Hühnergutzhorn, pour en finir avec les méli-mélos
Sortie au Hühnergutzhorn, pour en finir avec les méli-mélos

puis, chaude montée à la Chrinne, avec notre pilier en arrière plan
puis, chaude montée à la Chrinne, avec notre pilier en arrière plan

ça chauffe!!
ça chauffe!!

La Chrinne
La Chrinne

bonnes conditions pour une descente rapide à la cabane Gleckstein, avec le Schreckhorn, ouf, faim & soif
bonnes conditions pour une descente rapide à la cabane Gleckstein, avec le Schreckhorn, ouf, faim & soif

première longueur difficile de Supertramp
première longueur difficile de Supertramp

puis une longueur exceptionnelle, qui réveille bien
puis une longueur exceptionnelle, qui réveille bien

Supertramp
Supertramp

Supertramp, avec le Wägitalersee
Supertramp, avec le Wägitalersee

Supertramp, second crux, la longueur du pendule
Supertramp, second crux, la longueur du pendule

C est fait, reste au second à se débrouiller
C est fait, reste au second à se débrouiller

joli panorama, mais nous sommes tellement mieux à l ombre
joli panorama, mais nous sommes tellement mieux à l ombre


Supertramp
Supertramp

Supertramp
Supertramp

Supertramp
Supertramp

La face nord du Bockmattli, Supertramp est au centre, dans la partie la plus lisse. Sans perceuse, il fallait oser
La face nord du Bockmattli, Supertramp est au centre, dans la partie la plus lisse. Sans perceuse, il fallait oser

Auto-sauvetage, j en vois un qui va bientôt faire un pendule et recevoir un paquet de neige sur la figure
Auto-sauvetage, j en vois un qui va bientôt faire un pendule et recevoir un paquet de neige sur la figure

le coin est top, de la neige bien mouillée, tout ça est plus simple à dire qu à faire
le coin est top, de la neige bien mouillée, tout ça est plus simple à dire qu à faire

Mouflage double
Mouflage double

Levé de soleil sur le Portalet
Levé de soleil sur le Portalet


le moment d extase est là
le moment d extase est là

on est pas bien là haut??
on est pas bien là haut??

Encadrement court sur névé dur, en direction de l Aiguille de la cabane.
Encadrement court sur névé dur, en direction de l Aiguille de la cabane.

ça devient pentu
ça devient pentu

conditions optimales
conditions optimales

Aiguille de la Cabane, section prévôtoise du CAS
Aiguille de la Cabane, section prévôtoise du CAS

Descente en rappel, au loin la cabane d Orny
Descente en rappel, au loin la cabane d Orny

Las aguas del inferno, on ressort de ce trou
Las aguas del inferno, on ressort de ce trou

L essentiel: ne jamais cesser de rêver...
L essentiel: ne jamais cesser de rêver...