Lâcher prise au Fitz Roy, 2022

Second livre, aux éditions Torticolis et frères, récit autobiographique qui analyse certaines situations vécues avec les remises en question d'un quarantenaire.


 


Aucune prétention de vouloir décrire cette montagne fabuleuse à ma sauce. Aucune envie non plus de vouloir lui associer mon nom. Ce récit de pur amateur d’écriture que je suis, je l’ai voulu pour raconter des histoires de grimpeurs, et d’humains, qui ne passent pas forcément par la victoire et le sommet. Des histoires qui se terminent par le simple fait d’être encore de ce monde, ce qui à certaines occasions paraît amplement suffisant. Il y a assez de récits de héros tonitruants qui claironnent leurs réussites à tout va. J’ai voulu décrire ici l’envers du décor, celui qui me pousse de plus en plus souvent à lâcher prise et à me distancer de tout cela.


Comme beaucoup d’autres, je me suis rendu là-bas, en Patagonie, j’ai joué, j’ai perdu. Ou plutôt, je n’ai pas gagné, devrais-je dire, car je n’ai rien perdu du tout, à part un peu d’énergie. C’est comme enfoncer des portes ouvertes de parler de mauvaise météo dans ces contrées. L’humain est un curieux par définition. C’est quand on se trouve retranché face à sa propre vulnérabilité, et ses contradictions, que l’on est le plus susceptible de trouver les bons mots pour exprimer ses craintes, ses sentiments profonds, et pour ouvrir les yeux ; cet endroit du globe est idéal pour cela. Il m’a appris à lâcher prise et je lui en suis reconnaissant.


Aussi, ce livre, à la suite de « La montagne que personne ne voit », parle d’humains, pas de machines, et de beaucoup de leurs côtés sombres, on en a un peu marre des héros ! Il parle aussi de ce qu’il se passe dans mon cerveau hyperactif à certains moments d’une vie bien remplie. Même si cela peut paraître narcissique, le « Je » est omniprésent, je suis persuadé que certains s’y identifieront.


Peut-être qu’un jour viendra où je parlerai également des autres, dans un troisième ouvrage, tout reste ouvert ; cela constituerait l’une de ces trilogies comme je les aime bien. Pour le moment, cela reste niché bien profond sous mon crâne, il n’y a pas le feu non plus.


Ci-dessous, la galerie photo pour illustrer tout cela. J’ai ressorti quelques archives montrant des virées à l’époque où il y avait encore un peu (beaucoup ?) d’insouciance ; les années de ma jeunesse folle, puis les Drus et la Marmolada. Enfin, en conclusion au livre, je mentionne encore un stupide accident, une bête conséquence de la pandémie de covid-19, quand je n’ai pas réussi à lâcher prise de la bonne manière, ainsi qu’une majestueuse paroi dolomitique.


Je ne veux évidemment pas oublier les musiques qui m’ont toujours accompagné ici et là dans mon existence, un clip de Pink Floyd de la tournée « Pulse » de 1994 où l’on pourrait facilement mettre d’autres têtes de "lunatics" aujourd’hui sur l’écran géant, et Hubert-Félix Thiéfaine que j’ai vu pour la première fois durant la même année, puis de nombreuses fois par la suite, de Bercy 1998 à la salle communale de Tavannes... en 2006, et tout récemment, à Genève avec cette belle petite chansonnette pour lâcher prise.


Désormais, la roue a tourné, je n’ai plus forcément envie de me cogner aux murs de ma prison. Il y a tant de choses différentes à réaliser pour être un tant soit peu heureux, sans se dire « ah, si j’étais là-haut ! ». Et si j’étais là-haut, je ne rêverais que du moment où je pose le sac, fatigué, vivant, soulagé que tout se soit bien passé ; toujours ces contradictions, c’est ce que ce livre essaye de raconter.


Et pourquoi ne pas essayer d’être en paix avec tout cela, s'ouvrir une mousse sans culpabiliser, en écoutant du bon blues rock ? Mais avant cela, assez causé, je vous laisse, j’ai un pote qui m’attend pour aller grimper ;-))


Bon voyage, bonne lecture!


Nico 17.03.2022

Galerie photo

Ca fait toujours bizarre de recevoir ce genre de colis. Quand  vous avez expédié ces choses qui vous hantaient sur un bout de papier, que les autres vont lire...
Ca fait toujours bizarre de recevoir ce genre de colis. Quand vous avez expédié ces choses qui vous hantaient sur un bout de papier, que les autres vont lire...


les bières artisanales...
les bières artisanales...

et les steaks de 30cm, j en connais un sacré bout...
et les steaks de 30cm, j en connais un sacré bout...

Une rue helvétique célèbre où j aime bien lâcher prise
Une rue helvétique célèbre où j aime bien lâcher prise

Ma tente, la véritable héroïne, de toute l histoire, c est peut-être elle qui a été la plus malmenée.
Ma tente, la véritable héroïne, de toute l histoire, c est peut-être elle qui a été la plus malmenée.

Fitz Roy
Fitz Roy

Cerro Torre
Cerro Torre

sur le papier, ça fait vachement envie
sur le papier, ça fait vachement envie

Mon père se fait une bonne pause clope lors de l ascension de la "Cassin" au Piz Badile, en 1990
Mon père se fait une bonne pause clope lors de l ascension de la "Cassin" au Piz Badile, en 1990

le même au Verdon grimpe "en jaune" dans le Pilier des écureuils, en 1996
le même au Verdon grimpe "en jaune" dans le Pilier des écureuils, en 1996

Pincette à la calanque d En vau, 1991
Pincette à la calanque d En vau, 1991

tend c te corde, gosse, nom de ...
tend c te corde, gosse, nom de ...

Toto dans le "Linceul", calanques, 1991
Toto dans le "Linceul", calanques, 1991

Le Gégé dans la "Bonatti" au Grand Capucin, 1990
Le Gégé dans la "Bonatti" au Grand Capucin, 1990

et le gamin "survolté" que j étais, dans cette même voie
et le gamin "survolté" que j étais, dans cette même voie

Face ouest des Drus et pilier Bonatti, 1994
Face ouest des Drus et pilier Bonatti, 1994

Le fantastique Refuge de la Charpoua et les Drus, 2016, un lieu où j adore revenir; mais le Pilier Bonatti  est étalé sur au pied de la face ouest depuis longtemps.
Le fantastique Refuge de la Charpoua et les Drus, 2016, un lieu où j adore revenir; mais le Pilier Bonatti est étalé sur au pied de la face ouest depuis longtemps.

Le caillou devant le refuge, où des culs célèbres se sont posés, sur fond de vallée blanche, d envers des aiguilles et de Mont-Blanc
Le caillou devant le refuge, où des culs célèbres se sont posés, sur fond de vallée blanche, d envers des aiguilles et de Mont-Blanc

Le Pilier Bonatti vu des flammes de pierres
Le Pilier Bonatti vu des flammes de pierres

Pilier Bonatti aux Drus, 1994
Pilier Bonatti aux Drus, 1994

Nico aux anges au bivouac dans le Pilier Bonatti, 1994
Nico aux anges au bivouac dans le Pilier Bonatti, 1994

Julo un peu plus perplexe au bivouac du Pilier Bonatti, 1994, pourtant c est déjà trop tard, plus d hésitation possible, quand la bière est tirée, il faut finir son pack.
Julo un peu plus perplexe au bivouac du Pilier Bonatti, 1994, pourtant c est déjà trop tard, plus d hésitation possible, quand la bière est tirée, il faut finir son pack.

Enfin bouger, pour ne plus claquer des dents, Pilier Bonatti 1994
Enfin bouger, pour ne plus claquer des dents, Pilier Bonatti 1994

Non ce n est pas l orage qui éclate, c est Pink Floyd en concert lors de la tournée "Pulse" de 1994, à Bâle le 7.08 et à Lausanne le 25.09
Non ce n est pas l orage qui éclate, c est Pink Floyd en concert lors de la tournée "Pulse" de 1994, à Bâle le 7.08 et à Lausanne le 25.09

Hubert-Félix Thiéfaine, casino de la Rotonde, Neuchâtel, 11 novembre 1994, "il y a avait tant de fumée dans la salle que rien que le fait de respirer contribuait déjà à une certaine ivresse". Autres temps, autres moeurs.
Hubert-Félix Thiéfaine, casino de la Rotonde, Neuchâtel, 11 novembre 1994, "il y a avait tant de fumée dans la salle que rien que le fait de respirer contribuait déjà à une certaine ivresse". Autres temps, autres moeurs.

Le stylo montre l endroit de notre nuit chaotique du 2 au 3 janvier 2014 dans la Supercanaletta du Fitz Roy
Le stylo montre l endroit de notre nuit chaotique du 2 au 3 janvier 2014 dans la Supercanaletta du Fitz Roy

Et le splendide panorama que nous avons pu observer à l ouest
Et le splendide panorama que nous avons pu observer à l ouest

Le Cerro Torre, pourtant ma vie ne sera pas meilleure si j arrive un jour dessus.
Le Cerro Torre, pourtant ma vie ne sera pas meilleure si j arrive un jour dessus.

La majestueuse face sud de la Marmolada, la reine des Dolomites. Il faut également se méfier du ciel bleu!
La majestueuse face sud de la Marmolada, la reine des Dolomites. Il faut également se méfier du ciel bleu!

Parfois il y a des choses, des sentiments, des appréhensions qui font que l on reste cloué au sol, allez donc savoir pourquoi ?
Parfois il y a des choses, des sentiments, des appréhensions qui font que l on reste cloué au sol, allez donc savoir pourquoi ?

escalade en solo auto assuré dans les Calanques, il faut redoubler de vigilance car il n y a pas le "check" du compagnon de cordée.
escalade en solo auto assuré dans les Calanques, il faut redoubler de vigilance car il n y a pas le "check" du compagnon de cordée.

Départ en direction de la Supercanaletta, des arcs en ciels colorent le ciel
Départ en direction de la Supercanaletta, des arcs en ciels colorent le ciel

Les mêmes que dans mon coeur, qui lui a déjà compris que les rêves resteront des rêves
Les mêmes que dans mon coeur, qui lui a déjà compris que les rêves resteront des rêves

Insaisissable Fitz Roy
Insaisissable Fitz Roy

Une seconde d inattention, et j ai failli rejoindre mon fils dans son urne funéraire. Ce nouveau miracle m indique que je dois encore vivre un moment, mais je n utiliserai plus jamais ce machin.
Une seconde d inattention, et j ai failli rejoindre mon fils dans son urne funéraire. Ce nouveau miracle m indique que je dois encore vivre un moment, mais je n utiliserai plus jamais ce machin.

Le Sass Maor, dans les Dolomites, me rappelle fortement le Cerro Torre, les champignons de glace en moins, et une marche d approche complètement dérisoire en comparaison.
Le Sass Maor, dans les Dolomites, me rappelle fortement le Cerro Torre, les champignons de glace en moins, et une marche d approche complètement dérisoire en comparaison.

Rencontre avec le légendaire Hugo Weber dans les Dolomites en 2019 en compagnie de Matt.
Rencontre avec le légendaire Hugo Weber dans les Dolomites en 2019 en compagnie de Matt.