Saison estivale 2020

27-28 juin, retour dans le massif du Mont-Blanc en compagnie de David pour faire des globules et accessoirement s’éclater. Ca faisait longtemps que je n’avais plus mis les pieds ici, l'un des plus beaux endroits au monde pour pratiquer nos activités favorites.


Montée aisée au rifugio Torino à l’aide du skyway du Mont-Blanc et de l’ascenseur, on pourrait même y amener une valise à roulette. Hélas, les conditions du premier jour sont loin d’être top, trop chaud pour la glace, trop humide pour le rocher. Le grésil nous fouette, nous sommes tout de même à 3500m. De plus, David, ce n’est pas le genre à se payer un guide-taxi pour une promenade en vallée blanche, même si elle est très belle. D’un commun accord, retour au refuge pour y taper quelques binches, lire et faire la sieste. J’ai tout de même promené mes deux jeux de friends, histoire d’avoir mal au dos. Heureusement qu’on mange bien en Italie.


Lendemain matin, réveil à la même heure, très tôt, le ciel est dégagé, le mercure assez bas. Nous partons légers, avec quelques vis à glace et deux piolets chacun en direction de la face nord de la Tour Ronde. Les conditions y sont encore justes bonnes, des marches en bas, de la bonne glace molle en haut. Les variantes supérieures que nous faisons nous rappellent comme c’est plaisant, la glace. Il faudra probablement attendre l’hiver prochain pour retaper du piochon.


Puis David prend congé des lieux tandis que je reste au refuge, fin prêt pour de nouvelles aventures.


 


Quand on a des goûts 5 étoiles comme Arnaud, c’est normal qu’on se retrouve un jour au Grand Capucin. Quand en plus, une occasion en or se présente, il serait bien idiot de la louper. La semaine était bloquée dans ce but là depuis longtemps, mais c’est rare que ça marche si bien. J’avais tout de même repéré depuis quelques jours sur météoblue la potentielle superbe journée de mardi 30 juin. C’est d’ailleurs pour cela que je suis resté au refuge. Pour couronner le tout, mon ami Simon, aspirant guide français, s’est proposé pour nous accompagner dans cette sublime ascension.


Pour le reste, on peut dire que tout a fonctionné comme sur des roulettes. Une rimaye rapidement franchie au levé du soleil. Une escalade exceptionnelle sur un granite de la plus grande classe, une température agréable, ça ne pouvait pas être mieux. La voie des Suisses est la plus « aisée » pour atteindre la pointe de l’incroyable obélisque, elle cote tout même ED inf, ce n’est pas une promenade pour vieillard. C’est toujours une grande chance de pouvoir s’éclater là-haut, en bonne compagnie.


Bravo Arnaud (le monchu). Merci Simon (le porteur). Lors de virées de ce genre, je me dis quand même qu’il s’agit du plus beau métier du monde…


 


Sortie du 23 juin, pour ceux du nord qui ont congé, dans les picots du Rothorn par la "Marque jaune ". Une voie bien gazeuse gravie avec Stéph. Sympa de retrouver les chaudes jounrnées d'été et le calcaire préalpin. 


13-14 juin


Suite à quelques acrobaties, il y a un peu moins de 3 mois, lorsque j’étais pendant de longues heures scotché sur une civière, je n’étais pas sûr de pouvoir reprendre un jour de l’altitude à l’aide de mes jambes. Mais très vite, l’espoir est revenu. Ma vie va continuer, une nouvelle chance s’offre, peut-être avec un ou deux cabots en plus mais ça va le faire. Aussi, ça fait déjà quelques temps que j’ai retouché le caillou et arpenté les nombreux sentiers jurassiens.


Le week-end dernier, c’était le cours de glace de la section prévôtoise du CAS. La première occasion pour moi, après les interdictions de bosser et mon accident, de repratiquer le métier de guide. Et surtout de pouvoir humer l’air de la haute-montagne. Malheureusement, ou plutôt tant mieux suivant comment on appréhende les choses, nous n’étions que 5, guide compris, à prendre le chemin de la cabane Tierbergli. Une belle montée en crampons, à la corde courte nous a, à tous, remis des étoiles dans les yeux tant c’est beau de pouvoir profiter de la liberté, du beau temps et de ces superbes paysages.


Puis, nous avons trouvé un joli nid de crevasses pour s’exercer au sauvetage et à l’auto-sauvetage. C’est toujours bon de se rafraîchir la mémoire avec ce genre de choses. Ensuite, c’est une superbe cabane fort bien gardée qui nous a accueilli. Puis, Covid-19 oblige, il a fallu se désinfecter. A ce sujet, leur génépi était excellent. Il faut dire qu’avec un petit déj fixé à 7h30, pour cause de mauvaise météo, y’avait pas le stress non plus.


Dimanche matin, il neigeotte, nous exerçons à nouveau la progression à la corde courte à la descente. Puis la glissade avec freinage à l’aide piolet avant de terminer par un exercice en dessous du pont de Steingletscher.


Belle sortie, merci à toutes et tous. Pour ma part, je suis content que ça refonctionne, même si je ne veux pas insister pour le moment sur les trop longues sorties avec un sac lourd sur le dos. Ce dernier me fait mal quand je porte longtemps ma charge. Vive la grimpe !

Galerie photo

Rifugio Torino, la vue de la chambre à coucher n est pas mal du tout
Rifugio Torino, la vue de la chambre à coucher n est pas mal du tout

La face nord de la Tour Ronde vue du Grand capucin
La face nord de la Tour Ronde vue du Grand capucin

Face nord de la Tour Ronde
Face nord de la Tour Ronde

Face nord de la Tour Ronde, on fait durer le plaisir en restant très à gauche dans de jolies goulottes
Face nord de la Tour Ronde, on fait durer le plaisir en restant très à gauche dans de jolies goulottes

Face nord de la Tour Ronde
Face nord de la Tour Ronde

David se royaume dans une face nord au soleil, c est pas mal aussi
David se royaume dans une face nord au soleil, c est pas mal aussi

Face nord de la Tour Ronde
Face nord de la Tour Ronde


Descente de la Tour Ronde par l arête Freshfield
Descente de la Tour Ronde par l arête Freshfield

En direction du Grand Capucin
En direction du Grand Capucin

le joli morceau se rapproche
le joli morceau se rapproche

et fait tordre la nuque
et fait tordre la nuque

Moment magique
Moment magique

Simon, un aspirant guide français dans la voie des Suisses
Simon, un aspirant guide français dans la voie des Suisses

Arnaud dans la voie des Suisses, Grand Capucin
Arnaud dans la voie des Suisses, Grand Capucin

Définitivement l un des plus beaux endroits au monde pour grimper !!!
Définitivement l un des plus beaux endroits au monde pour grimper !!!

Voie des Suisses, Grand Capucin
Voie des Suisses, Grand Capucin

Voie des Suisses, Grand Capucin
Voie des Suisses, Grand Capucin

faudra que je travail ma souplesse
faudra que je travail ma souplesse

Passage d artif dans la voie des Suisses
Passage d artif dans la voie des Suisses

Passage d artif dans la voie des Suisses
Passage d artif dans la voie des Suisses

Le trident est bien petit...
Le trident est bien petit...

Tu touches tantôt à ton rêve, félicitations Arnaud, tu as des goûts de haute gamme.
Tu touches tantôt à ton rêve, félicitations Arnaud, tu as des goûts de haute gamme.

Bravo, et merci Simon pour ton aide.
Bravo, et merci Simon pour ton aide.

on ne sait pas lequel est le plus fourbe des deux ;-))
on ne sait pas lequel est le plus fourbe des deux ;-))

Sa majesté
Sa majesté

le guide, le porteur et machin, on les appelle les "monchus" dans la région
le guide, le porteur et machin, on les appelle les "monchus" dans la région

Rifugio Torino, mais nous, nous prenons notre client avec pour l apéro, il est où machin...?
Rifugio Torino, mais nous, nous prenons notre client avec pour l apéro, il est où machin...?

Santé, et bravo Arnaud!
Santé, et bravo Arnaud!

mmmh, elles sont où les chips?
mmmh, elles sont où les chips?

Le Rothorn, dans le Fermeltal
Le Rothorn, dans le Fermeltal


Rothorn, la marque jaune, L3
Rothorn, la marque jaune, L3

Rothorn, la marque jaune, L4
Rothorn, la marque jaune, L4

Rothorn, la marque jaune, L7
Rothorn, la marque jaune, L7

Rothorn, la marque jaune, L7
Rothorn, la marque jaune, L7

Rothorn, la marque jaune, L10
Rothorn, la marque jaune, L10

Moins de 3 mois après, retour à la montagne
Moins de 3 mois après, retour à la montagne

l alpinisme à la corde courte n est pas très compatible la distance sociale, bien qu on ne rigole pas avec la sécurité, il faut faire des choix.
l alpinisme à la corde courte n est pas très compatible la distance sociale, bien qu on ne rigole pas avec la sécurité, il faut faire des choix.

Sustenhorn
Sustenhorn

Cabane Tierbergli
Cabane Tierbergli

d abord trouver un bon terrain, il y a ce qu il faut ici
d abord trouver un bon terrain, il y a ce qu il faut ici

et hop, il faut bien trouver un cobaye
et hop, il faut bien trouver un cobaye

plus simple de tomber que d enrayer
plus simple de tomber que d enrayer

ho-hisse!
ho-hisse!

pas tellement traumatisé
pas tellement traumatisé


on remet ça!
on remet ça!

tudjieu, il est tombé bien bas...
tudjieu, il est tombé bien bas...

re ho-hisse!
re ho-hisse!

ce n est pas une nouvelle acrobatie de ma part, c est la démo pour s en sortir seul quand on est au fond du bac, (voir la vidéo)
ce n est pas une nouvelle acrobatie de ma part, c est la démo pour s en sortir seul quand on est au fond du bac, (voir la vidéo)

vu de l intérieur
vu de l intérieur


l en face est toujours joli, de plus, je devrais pouvoir y retourner bientôt... ;-))
l en face est toujours joli, de plus, je devrais pouvoir y retourner bientôt... ;-))

le terrain était idéal, surtout très réaliste.
le terrain était idéal, surtout très réaliste.

Encore un petit exercice le deuxième jour
Encore un petit exercice le deuxième jour

apprendre à se débrouiller seul
apprendre à se débrouiller seul

L essentiel: ne jamais cesser de rêver...
L essentiel: ne jamais cesser de rêver...

on ne peut pas renier ceux qui nous ont inspiré...
on ne peut pas renier ceux qui nous ont inspiré...